Government of Canada / Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Recherche

Loi sur le gouverneur général (L.R.C. (1985), ch. G-9)

Loi à jour 2020-10-05; dernière modification 2012-06-29 Versions antérieures

Loi sur le gouverneur général

L.R.C. (1985), ch. G-9

Loi concernant le gouverneur général

Titre abrégé

Note marginale :Titre abrégé

 Loi sur le gouverneur général.

  • S.R., ch. G-14, art. 1

PARTIE ICharge

Note marginale :Constitution du gouverneur général en personne morale

 Le gouverneur général du Canada ou tout autre haut responsable qui exerce le gouvernement du Canada pour le compte et au nom du Souverain, quel que soit son titre, constitue une personne morale.

  • S.R., ch. G-14, art. 2

Note marginale :Cautionnements consentis au gouverneur général

  •  (1) Les divers types de cautionnement ainsi que tous les autres actes qui, de droit, doivent être consentis au gouverneur général en sa qualité officielle, le lui sont sous sa désignation officielle.

  • Note marginale :Réclamation et recouvrement

    (2) Les montants des actes visés au paragraphe (1) peuvent être réclamés et recouvrés par le gouverneur général sous sa désignation officielle.

  • Note marginale :Exclusion des représentants personnels

    (3) L’exercice du privilège décrit au paragraphe (1) est strictement réservé au gouverneur général — ou à tout autre haut responsable qui assume le gouvernement — au nom duquel il a été expressément consenti, à l’exclusion de son représentant personnel.

  • S.R., ch. G-14, art. 3

Note marginale :Traitement

  •  (1) Le gouverneur général reçoit, pour la période de douze mois commençant le 1er janvier 2013, un traitement de 270 602 $.

  • Note marginale :Deuxième poste de dépense sur le Trésor

    (2) Le traitement du gouverneur général est payable sur le Trésor, dont il constitue le deuxième poste d’imputation.

  • L.R. (1985), ch. G-9, art. 4
  • L.R. (1985), ch. 50 (1er suppl.), art. 1
  • 1990, ch. 5, art. 1
  • 2012, ch. 19, art. 16

Note marginale :Rajustement annuel du traitement

  •  (1) Le traitement du gouverneur général, pour la période de douze mois commençant le 1er janvier 2014 et pour chaque période de douze mois ultérieure, est égal au produit des facteurs suivants :

    • a) le traitement payable pour la période précédente;

    • b) le pourcentage — au maximum cent sept pour cent — que représente le rapport de l’indice de l’ensemble des activités économiques de la première année de rajustement à celui de la seconde.

  • Note marginale :Sens de certaines expressions

    (2) Pour l’application du paragraphe (1) :

    • a) pour le calcul du traitement à verser au cours d’une période donnée, la première année de rajustement correspond à la période de douze mois à laquelle s’applique l’indice de l’ensemble des activités économiques dont la publication est la plus récente au moment où s’effectue le calcul, la seconde année de rajustement étant la période de douze mois qui précède la première;

    • b) l’indice de l’ensemble des activités économiques est la moyenne des traitements et salaires hebdomadaires pour l’ensemble des activités économiques du Canada au cours de l’année de rajustement considérée, dans la version publiée par Statistique Canada en vertu de la Loi sur la statistique.

  • Note marginale :Arrondissement des sommes et prorata

    (3) Le montant des traitements prévus au paragraphe (1) est arrondi à la centaine de dollars inférieure et est payé au prorata pour toute période de moins de douze mois.

  • (4) et (5) [Abrogés, 2012, ch. 19, art. 17]

  • 1990, ch. 5, art. 2
  • 1993, ch. 13, art. 9
  • 1994, ch. 18, art. 8
  • 2012, ch. 19, art. 17

PARTIE IIPension de retraite

Définition de survivant

 Pour l’application de la présente partie, survivant s’entend de la personne qui, selon le cas :

  • a) était unie par les liens du mariage :

    • (i) à un gouverneur général, actuel ou ancien, à son décès,

    • (ii) à un ancien gouverneur général au moment où il a perdu sa qualité de gouverneur général;

  • b) établit qu’elle cohabitait dans une union de type conjugal :

    • (i) depuis au moins un an avec un gouverneur général, actuel ou ancien, à son décès,

    • (ii) avec un ancien gouverneur général, au moment où il a perdu sa qualité de gouverneur général.

  • 2000, ch. 12, art. 127

Note marginale :Égalité des hommes et des femmes

 Les personnes de sexes masculin et féminin ont un statut et des droits et obligations égaux en vertu de la présente partie.

  • 1974-75-76, ch. 81, art. 95

Note marginale :Pension

  •  (1) Le titulaire de la charge de gouverneur général qui cesse de l’exercer reçoit une pension égale à la somme des montants suivants :

    • a) un tiers du traitement afférent au poste de gouverneur général le 1er mars 1967;

    • b) la prestation de retraite supplémentaire qui lui serait versée dans l’année de cessation de fonctions aux termes de la Loi sur les prestations de retraite supplémentaires, si elle était calculée comme s’il avait cessé d’exercer sa charge le 1er janvier 1952.

  • Note marginale :Pension viagère

    (2) La pension visée au présent article est payable à titre viager à compter du jour où le titulaire de la charge cesse de l’exercer.

  • L.R. (1985), ch. G-9, art. 6
  • L.R. (1985), ch. 50 (1er suppl.), art. 2

Note marginale :Pension au survivant du pensionné

  •  (1) En cas de décès du pensionné, la moitié de la pension continue d’être versée à son survivant.

  • Note marginale :Pension au survivant du gouverneur général

    (2) Le survivant d’un gouverneur général décédé en fonction reçoit la moitié de la pension qui aurait été versée à celui-ci s’il avait pris sa retraite le jour où il est décédé.

  • Note marginale :Pension viagère

    (3) La pension visée au présent article est payable au survivant sa vie durant à compter du décès du gouverneur général.

  • Note marginale :Répartition de la pension s’il y a deux survivants

    (4) Si une pension est payable à deux survivants, le montant total de celle-ci est ainsi réparti :

    • a) le survivant visé à l’alinéa 4.2a) reçoit l’excédent éventuel du montant total sur le montant visé à l’alinéa b);

    • b) le survivant visé à l’alinéa 4.2b) reçoit la fraction du montant total ayant pour numérateur le nombre d’années où il a cohabité avec le gouverneur général alors que celui-ci avait cette qualité et pour dénominateur le nombre total d’années où il a eu cette qualité.

  • Note marginale :Arrondissement

    (5) Pour le calcul des années composant la fraction, une partie d’année est comptée comme une année si elle est égale ou supérieure à six mois; elle n’est pas prise en compte dans le cas contraire.

  • L.R. (1985), ch. G-9, art. 7
  • 2000, ch. 12, art. 128

Note marginale :Choix pour un ancien gouverneur général

  •  (1) Un ancien gouverneur général peut, lorsque la personne à qui il est marié ou avec laquelle il cohabite dans une union de type conjugal depuis au moins un an n’aurait pas droit au versement d’une pension en vertu de l’article 7, choisir, conformément aux règlements, de réduire le montant de sa pension afin que la personne puisse avoir droit à une pension en vertu du paragraphe (2).

  • Note marginale :Paiement

    (2) La personne qui était mariée à l’ancien gouverneur général ou qui cohabitait avec lui dans une union de type conjugal depuis au moins un an à la date du choix effectué en application du paragraphe (1) et à la date de son décès, a droit à une pension d’un montant déterminé suivant le choix et les règlements, pourvu que ce choix ne soit pas révoqué ou réputé avoir été révoqué.

  • Note marginale :Règlements

    (3) Le gouverneur en conseil peut prendre des règlements concernant :

    • a) la question de savoir à quel moment, de quelle manière et dans quelles circonstances le choix peut être effectué, révoqué ou réputé avoir été révoqué;

    • b) la réduction de pension de l’ancien gouverneur général lorsqu’un choix a été effectué;

    • c) le montant de la pension payable en vertu du paragraphe (2);

    • d) toute autre mesure qu’il estime nécessaire à l’application du présent article.

  • L.R. (1985), ch. G-9, art. 8
  • 2000, ch. 12, art. 128
 
Date de modification :