Government of Canada / Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Recherche

Règles de procédure de la Cour canadienne de l’impôt à l’égard de la Loi sur l’assurance-emploi (DORS/90-690)

Règlement à jour 2020-09-09; dernière modification 2014-02-07 Versions antérieures

Règles de procédure de la Cour canadienne de l’impôt à l’égard de la Loi sur l’assurance-emploi

DORS/90-690

LOI SUR LA COUR CANADIENNE DE L’IMPÔT

Enregistrement 1990-10-01

Règles générales de pratique et de procédure de la Cour canadienne de l’impôt régissant les appels interjetés devant la Cour en vertu du paragraphe 103(1) de la Loi sur l’assurance-emploi, chapitre 23 des lois du Canada (1996)

C.P. 1990-2125  1990-09-27

Attendu que, conformément au paragraphe 22(3)Note de bas de page * de la Loi sur la Cour canadienne de l’impôt, le comité des règles de la Cour canadienne de l’impôt a publié le projet d’abrogation des Règles de procédure de la Cour canadienne de l’impôt (Loi de 1971 sur l’assurance-chômage)Note de bas de page **, sauf en ce qui concerne les appels et le procédures engagés avant le 1er janvier 1991, et le projet de Règles de procédure de la Cour canadienne de l’impôt à l’égard de la Loi sur l’assurance-chômage, conforme en substance au texte ci-après, dans la Gazette du Canada Partie I le 21 avril 1990 et a invité les intéressés à lui présenter leurs observations à cet égard,

À ces causes, en vertu de l’article 20Note de bas de page *** de la Loi sur la Cour canadienne de l’impôt et sous réserve de l’approbation du gouverneur en conseil, le comité des règles de la Cour canadienne de l’impôt :

  • a) abroge à compter du 1er janvier 1991, sauf en ce qui concerne les appels et les procédures engagés avant cette date, les Règles de procédure de la Cour canadienne de l’impôt (Loi de 1971 sur l’assurance-chômage), approuvées par le décret C.P. 1983-3011 du 29 septembre 1983Note de bas de page **;

  • b) prend en remplacement à compter du 1er janvier 1991 les Règles de procédure de la Cour canadienne de l’impôt à l’égard de la Loi sur l’assurance-chômage, ci-après.

Fait le 7e jour de septembre 1990

Le juge en chef,

line blanc

J.-C. Couture

Le juge en chef adjoint,

line blanc

D. H. Christie

line blanc

M. J. Bonner

line blanc

A. Garon

line blanc

Helen C. Turner

line blanc

Maurice Regnier, c.r.

Sur avis conforme du ministre de la Justice et en vertu du paragraphe 20(1)Note de bas de page * de la Loi sur la Cour canadienne de l’impôt, il plaît à Son Excellence le Gouverneur général en conseil d’approuver :

  • a) l’abrogation par le comité des règles de la Cour canadienne de l’impôt à compter du 1er janvier 1991, sauf en ce qui concerne les appels et les procédures engagés avant cette date, des Règles de procédure de la Cour canadienne de l’impôt (Loi de 1971 sur l’assurance-chômage), approuvées par le décret C.P. 1983-3011 du 29 septembre 1983Note de bas de page **;

  • b) leur remplacement à compter du 1er janvier 1991 par les Règles de procédure de la Cour canadienne de l’impôt à l’égard de la Loi sur l’assurance-chômage, ci-après.

Titre abrégé

 Règles de procédure de la Cour canadienne de l’impôt à l’égard de la Loi sur l’assurance-emploi.

  • DORS/98-8, art. 2

Définitions

 Les définitions qui suivent s’appliquent aux présentes règles.

appelant

appelant La Commission ou une personne que concerne une décision rendue par le ministre, qui interjette appel en vertu du paragraphe 103(1) de la Loi. (appellant)

Commission

Commission La Commission de l’assurance-emploi du Canada. (Commission)

dépôt électronique

dépôt électronique L’action de déposer par voie électronique par l’intermédiaire du site Web de la Cour (www.tcc-cci.gc.ca) ou de tout autre site Web visé par une directive de la Cour, tout document énuméré sur ces sites. (electronic filing)

greffe

greffe Greffe établi par l’administrateur en chef du Service administratif des tribunaux judiciaires au bureau principal de la Cour au 200, rue Kent, 2e étage, Ottawa (Ontario) K1A 0M1 (téléphone : (613) 992-0901 ou 1-800-927-5499; télécopieur : (613) 957-9034; site Web : www.tcc-cci.gc.ca), ou à tout autre bureau local de la Cour mentionné dans les avis publiés par celle-ci. (Registry)

greffier

greffier La personne nommée à titre de greffier de la Cour par l’administrateur en chef du Service administratif des tribunaux judiciaires après consultation du juge en chef. (Registrar)

intervenant

intervenant Personne que concerne une décision rendue par le ministre au titre de l’article 91 ou 92 de la Loi et qui intervient dans un appel. (intervener)

Loi

Loi La Loi sur l’assurance-emploi. (Act)

ministre

ministre Le ministre du Revenu national. (Minister)

télécopie

télécopie Transmission électronique d’une copie d’un texte imprimé ou la copie ainsi transmise. (fax)

  • DORS/93-99, art. 1
  • DORS/98-8, art. 3
  • DORS/2004-104, art. 1
  • DORS/2007-146, art. 1
  • DORS/2008-304, art. 1(A)

 Les présentes règles doivent recevoir une interprétation libérale afin d’assurer le règlement équitable sur le fond de chaque appel, de la façon la moins onéreuse et la plus expéditive.

Application

 Les présentes règles s’appliquent aux appels interjetés en vertu du paragraphe 103(1) de la Loi.

  • DORS/98-8, art. 4

Dépôt de l’avis d’appel

[DORS/2008-304, art. 2]
  •  (1) L’appel interjeté à l’égard de la décision que le ministre a rendue à la suite d’un appel est formé dans le délai prévu au paragraphe 103(1) de la Loi, soit dans les 90 jours suivant la communication de la décision ou dans le délai supplémentaire que la Cour peut accorder sur demande à elle présentée dans les 90 jours suivant l’expiration de ces 90 jours.

  • (2) Lorsqu’une décision visée au paragraphe (1) est communiquée par la poste, la date de communication est la date à laquelle la décision a été expédiée par la poste et, en l’absence de toute preuve du contraire, la date d’expédition par la poste est la date figurant dans la décision.

  • (3) L’appel visé au paragraphe (1) est interjeté par écrit et contient l’exposé sommaire des faits et moyens; la présentation de la plaidoirie n’est assujettie à aucune condition de forme.

  • (4) L’appel visé au paragraphe (1) est interjeté par le dépôt, de l’une des manières ci-après, d’un avis d’appel qui peut être établi conformément au modèle figurant à l’annexe 5 :

    • a) remise au greffe;

    • b) expédition au greffe par la poste;

    • c) transmission au greffe par télécopieur ou par dépôt électronique.

  • (5) à (8) [Abrogés, DORS/2008-304, art. 3]

  • DORS/98-8, art. 5
  • DORS/99-212, art. 1 et 2
  • DORS/2007-146, art. 2
  • DORS/2008-304, art. 3

Dépôt des autres documents

 Sauf disposition contraire des présentes règles ou directive contraire de la Cour, le dépôt d’un document autre qu’un avis d’appel peut s’effectuer de l’une des manières ci-après :

  • a) remise au greffe;

  • b) expédition au greffe par la poste;

  • c) transmission au greffe par télécopieur ou par dépôt électronique.

  • DORS/2007-146, art. 3
  • DORS/2008-304, art. 4

Date de dépôt

 Sauf disposition contraire des présentes règles ou directive contraire de la Cour, le dépôt d’un document au greffe est réputé effectué :

  • a) dans le cas d’un document remis au greffe, expédié par la poste ou transmis par télécopieur, à la date estampillée sur le document par le greffe à sa réception;

  • b) dans le cas d’un document faisant l’objet d’un dépôt électronique, à celle apparaissant sur l’accusé de réception transmis par la Cour.

  • DORS/2008-304, art. 4

Dépôt électronique

  •  (1) Sauf disposition contraire des présentes règles ou directive contraire de la Cour, lorsqu’un document fait l’objet d’un dépôt électronique, la copie du document imprimée par le greffe et placée dans le dossier de la Cour est réputée être la version originale du document.

  • (2) À la demande d’une partie ou de la Cour ou si les présentes règles l’exigent, la partie qui procède par dépôt électronique doit fournir une copie papier du document et la déposer au greffe.

  • (3) Si le greffe n’a aucune trace de la réception d’un document, le document est réputé ne pas avoir été déposé, sauf directive contraire de la Cour.

  • DORS/2008-304, art. 4

Prorogation du délai

  •  (1) La demande en vue d’obtenir une ordonnance prorogeant le délai pour interjeter appel peut se faire conformément au modèle figurant à l’annexe 6.

  • (2) Elle est déposée au greffe, de la manière prévue à l’article 5.1, en trois exemplaires, accompagnée de trois exemplaires de l’avis d’appel.

  • (3) Il n’est fait droit à la demande d’un requérant que si les conditions ci-après sont réunies :

    • a) la demande est présentée dans les quatre-vingt-dix jours suivant l’expiration des quatre-vingt-dix jours suivant la date à laquelle le ministre a communiqué sa décision au requérant;

    • b) le requérant démontre que :

      • (i) dans le délai initial de quatre-vingt-dix jours prévu à l’alinéa a) :

        • (A) soit il n’a pu ni agir ni charger quelqu’un d’agir en son nom,

        • (B) soit il avait véritablement l’intention d’interjeter appel,

      • (ii) compte tenu des motifs indiqués dans la demande et des circonstances en l’espèce, il est juste et équitable de faire droit à la demande,

      • (iii) la demande a été présentée dès que les circonstances l’ont permis,

      • (iv) l’appel formé contre la décision repose sur des motifs raisonnables.

  • (4) Après avoir donné au ministre l’occasion de formuler des observations, la Cour statue sur la demande en se fondant sur les motifs qui y sont invoqués et sur tout autre renseignement qu’elle peut exiger, le cas échéant.

  • (5) Dès qu’il est informé de la décision de la Cour à l’égard de la demande, le greffier en avise le requérant et le ministre.

  • (6) La demande est réputée avoir été déposée à la date de sa réception au greffe, même si elle n’est pas accompagnée de l’avis d’appel visé au paragraphe (2), pourvu que cet avis d’appel soit déposé dans les trente jours suivant cette date ou dans tout délai raisonnable fixé par la Cour.

  • DORS/98-8, art. 6
  • DORS/2007-146, art. 4
  • DORS/2014-26, art. 39

Préparatifs de l’appel

  •  (1) Le greffier signifie au ministre une copie de l’avis d’appel visé à l’article 5 de même qu’un avis indiquant le greffe où l’avis d’appel a été déposé ou expédié par la poste.

  • (2) Les documents visés au paragraphe (1) peuvent être signifiés à personne ou par la poste; dans le premier cas, la signification à personne au commissaire du revenu est réputée avoir été faite au ministre; dans le deuxième cas, la date de signification est la date de la mise à la poste et, en l’absence de toute preuve du contraire, cette date correspond à la date figurant sur la lettre du greffier accompagnant les documents.

  • DORS/98-8, art. 7
  • DORS/2004-104, art. 8
  • DORS/2007-146, art. 12
 
Date de modification :