Government of Canada / Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Recherche

Règlement sur les briquets (DORS/2016-187)

Règlement à jour 2021-03-23

ANNEXE(alinéas 5b) et c), paragraphe 6(2) et articles 7 à 11)Essais des briquets

Dispositions générales

  • Note marginale :Remplissage préalable

    1 Le briquet vendu avec un réservoir de combustible vide est, avant les essais prévus aux articles 5 à 9 et 11 et 12, rempli avec le combustible recommandé par le fabricant et selon ses instructions.

  • Note marginale :Briquets — température préalable

    • 2 (1) Le briquet est maintenu à une température de 23 ± 2 °C pendant au moins dix heures immédiatement avant les essais prévus aux articles 5 à 7 et 9 à 12.

    • Note marginale :Lieu des essais — température

      (2) La température du lieu d’essai est maintenue à 23 ± 2 °C durant les essais prévus aux articles 5 à 12.

  • Note marginale :Flamme

    3 Les essais prévus aux articles 5 à 9 et 11 sont faits en respectant les exigences suivantes :

    • a) ils sont effectués dans un espace exempt de courant d’air et fait de matériaux ininflammables appropriés ainsi que, dans le cas d’essais relatifs à la flamme, sous un éclairage tamisé;

    • b) le briquet est placé de façon à produire une flamme verticale montante;

    • c) la hauteur de la flamme se mesure à 5 mm près.

  • Note marginale :Rapport des dommages

    4 Les dommages subis par le briquet et tout fonctionnement anormal ou dangereux de celui-ci durant les essai prévus aux articles 5 à 12 sont consignés.

Briquets à gaz

Essais relatifs à la flamme

  • Note marginale :Essai de la hauteur de la flamme

    • 5 (1) La méthode pour mesurer la hauteur de la flamme d’un briquet à gaz comprend, sous réserve du paragraphe (2), les opérations suivantes :

      • a) faire fonctionner le briquet pendant cinq secondes consécutives;

      • b) si le briquet n’est pas muni d’un écran de protection, mesurer et consigner la distance linéaire maximale observée entre l’extrémité de la flamme visible et le haut du point d’écoulement du combustible;

      • c) si le briquet est muni d’un écran de protection, mesurer et consigner la distance linéaire maximale observée entre l’extrémité de la flamme visible et le haut de l’écran de protection, celui-ci étant, dans le cas d’un écran de protection rétractile, dans la position complètement rentrée;

      • d) effectuer l’opération habituelle pour éteindre le briquet;

      • e) mesurer et consigner la durée de toute combustion qui se produit immédiatement après l’opération habituelle pour éteindre le briquet.

    • Note marginale :Hauteurs minimale et maximale

      (2) L’essai est effectué, si le briquet est muni d’un dispositif de réglage de la flamme, à la hauteur maximale puis à la hauteur minimale de la flamme selon la méthode prévue au paragraphe (1).

  • Note marginale :Essai d’inversion

    6 La méthode pour vérifier l’inversion d’un briquet à gaz comprend les opérations suivantes :

    • a) si le briquet est muni d’un dispositif de réglage de la flamme, le régler pour qu’il produise une flamme de 50 mm de hauteur;

    • b) procéder à l’une des opérations suivantes :

      • (i) dans le cas d’un briquet autre qu’un briquet à usages multiples, le faire fonctionner, l’inverser manuellement à un angle de 45° sous l’horizontale et après dix secondes consécutives, le tourner à la position verticale initiale,

      • (ii) dans le cas d’un briquet à usages multiples, l’inverser manuellement à un angle de 45° sous l’horizontale, le faire fonctionner pendant dix secondes consécutives;

    • c) effectuer l’opération habituelle pour éteindre le briquet;

    • d) mesurer et consigner la durée de toute combustion qui se produit immédiatement après l’opération habituelle pour éteindre le briquet.

  • Note marginale :Essai d’utilisation prolongée

    7 La méthode pour vérifier l’utilisation prolongée d’un briquet à gaz comprend les opérations suivantes :

    • a) régler le briquet qui est muni d’un dispositif de réglage de la flamme pour qu’il produise une flamme de 50 mm de hauteur;

    • b) procéder à l’une des opérations suivantes :

      • (i) dans le cas d’un briquet autre qu’un briquet à usages multiples, le faire fonctionner pour qu’il produise une flamme verticale pendant deux minutes consécutives,

      • (ii) dans le cas d’un briquet à usages multiples, l’inverser manuellement à un angle de 45° sous l’horizontale, le faire fonctionner pendant deux minutes consécutives;

    • c) effectuer l’opération habituelle pour éteindre le briquet;

    • d) observer et consigner toute inflammation des parties constituantes du briquet, toute projection de la soupape ou toute rupture du réservoir de combustible, avec ou sans flamme.

Essais d’intégrité structurale

  • Note marginale :Essai de chute libre — matériel

    • 8 (1) L’essai de chute libre d’un briquet à gaz est effectué au moyen d’un bloc de béton d’une masse minimale de 55 kg et de dimensions minimales de 60 cm sur 60 cm sur 6 cm.

    • Note marginale :Essai de chute libre — méthode

      (2) La méthode pour vérifier la chute libre d’un briquet à gaz comprend les opérations suivantes :

      • a) si le briquet est muni d’un dispositif de réglage de la flamme, le régler pour qu’il produise une flamme de 50 mm de hauteur;

      • b) garder le briquet à une température de -10 ± 2 °C pendant au moins dix heures et ensuite à une température de 23  ± 2 °C pendant au moins dix heures;

      • c) immédiatement après avoir terminé l’opération visée à l’alinéa b), laisser tomber trois fois, sur le bloc de béton placé à l’horizontale, le briquet d’une hauteur de 1,5 m en le tenant de la manière suivante :

        • (i) la première fois, en position verticale à l’endroit,

        • (ii) la deuxième fois, en position verticale à l’envers,

        • (iii) la troisième fois, en position horizontale;

      • d) examiner le briquet immédiatement après chaque chute pour vérifier s’il y a fuite de combustible et consigner les dommages subis;

      • e) mesurer et consigner toute fuite de combustible au milligramme près par minute.

  • Note marginale :Essai de température — matériel

    • 9 (1) L’essai de température d’un briquet à gaz est effectué au moyen d’un four à l’épreuve des explosions qui peut maintenir la température à 65 ± 2 °C.

    • Note marginale :Essai de température — méthode

      (2) La méthode pour vérifier la température d’un briquet à gaz comprend les opérations suivantes :

      • a) si le briquet est muni d’un dispositif de réglage de la flamme, le régler pour qu’il produise une flamme de 50 mm de hauteur;

      • b) le placer dans le four et maintenir la température de celui-ci à 65 ± 2 °C pendant quatre heures;

      • c) le retirer du four et le garder à une température de 23 ± 2 °C pendant au moins dix heures;

      • d) l’examiner et consigner les dommages subis et toute perte totale de combustible.

  • Note marginale :Essai de pression — matériel

    • 10 (1) L’essai de pression d’un briquet à gaz est effectué au moyen d’un dispositif pouvant produire une pression manométrique de 2 MPa.

    • Note marginale :Essai de pression — méthode

      (2) La méthode pour vérifier la pression d’un briquet à gaz comprend les opérations suivantes :

      • a) vider le réservoir de combustible du briquet;

      • b) soumettre le réservoir de combustible du briquet à une pression interne de 1,5 MPa sans laisser cette pression augmenter à plus de 150 kPa/s;

      • c) l’observer pendant soixante secondes et consigner toute baisse de pression interne.

Briquets à essence

  • Note marginale :Essai de combustion

    11 La méthode pour vérifier la combustion d’un briquet à essence comprend les opérations suivantes :

    • a) faire fonctionner le briquet pendant dix secondes consécutives, puis effectuer l’opération habituelle pour l’éteindre;

    • b) le faire fonctionner de nouveau, l’inverser manuellement à un angle de 45° sous l’horizontale et après dix secondes consécutives, le tourner à la position verticale initiale;

    • c) effectuer l’opération habituelle pour l’éteindre;

    • d) observer et consigner toute caractéristique de combustion anormale ou dangereuse.

  • Note marginale :Essai de chute libre — matériel

    • 12 (1) L’essai de chute libre d’un briquet à essence est effectué au moyen d’un bloc de béton conforme à celui décrit au paragraphe 8(1).

    • Note marginale :Essai de chute libre — méthode

      (2) La méthode pour vérifier la chute libre d’un briquet à essence comprend les opérations suivantes :

      • a) laisser tomber trois fois, sur le bloc de béton placé à l’horizontale, le briquet d’une hauteur de 1,5 m en le tenant de la manière suivante :

        • (i) la première fois, en position verticale à l’endroit,

        • (ii) la deuxième fois, en position verticale à l’envers,

        • (iii) la troisième fois, en position horizontale;

      • b) examiner le briquet après chaque chute et consigner les dommages subis.

 
Date de modification :