Government of Canada / Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Recherche

Loi sur l’Agence de la consommation en matière financière du Canada (L.C. 2001, ch. 9)

Loi à jour 2020-03-05; dernière modification 2019-04-10 Versions antérieures

MODIFICATIONS NON EN VIGUEUR

  • — 2018, ch. 27, par. 336(2)

      • 336 (2) L’alinéa a) de la définition de disposition visant les consommateurs, à l’article 2 de la même loi, est remplacé par ce qui suit :

        • a) L’alinéa 157(2)e) et les articles 195.1, 273.1, 627.02 à 627.998 et 979.1 à 979.4 de la Loi sur les banques et leurs règlements d’application éventuels;

  • — 2018, ch. 27, art. 337

    • 337 La même loi est modifiée par adjonction, après l’article 2, de ce qui suit :

      Objectifs

      • Supervision et protection

        2.1 La présente loi vise à assujettir les institutions financières, les organismes externes de traitement des plaintes et les exploitants de réseaux de cartes de paiement à la supervision d’un organisme fédéral en vue de contribuer à la protection des consommateurs de produits et services financiers et du public, notamment en renforçant la littératie financière des Canadiens.

  • — 2018, ch. 27, art. 338

      • 338 (1) L’alinéa 3(2)b) de la même loi est remplacé par ce qui suit :

        • b) de s’efforcer de protéger les droits et intérêts des consommateurs de produits et services financiers et du public, en tenant compte du besoin des institutions financières de gérer efficacement leurs opérations commerciales;

      • (2) Les alinéas 3(2)b.1) à d) de la même loi sont remplacés par ce qui suit :

        • c) d’inciter les institutions financières à se doter de politiques et de procédures pour mettre en oeuvre les dispositions, conditions, engagements et instructions visés à l’alinéa a) et les codes de conduite volontaires adoptés par elles en vue de protéger les droits et les intérêts de leurs clients, ainsi que les engagements publics pris par elles en vue de protéger ces intérêts, et de surveiller la mise en oeuvre de ces codes et engagements publics;

        • c.1) d’inciter les organismes externes de traitement des plaintes à se doter de politiques et de procédures pour mettre en oeuvre les dispositions, conditions, engagements et instructions visés à l’alinéa a);

        • c.2) de surveiller et d’évaluer les tendances et questions qui se dessinent et qui peuvent influencer les consommateurs de produits et services financiers et de rendre publics des renseignements à l’égard de celles-ci;

        • d) de renforcer la littératie financière des Canadiens et de sensibiliser les consommateurs en ce qui a trait aux obligations des institutions financières et des organismes externes de traitement des plaintes découlant des dispositions visant les consommateurs qui leur sont applicables et à toute question liée à la protection des consommateurs de produits et services financiers;

      • (3) Les alinéas 3(2)f) et g) de la même loi sont abrogés.

  • — 2018, ch. 27, par. 342(2)

      • 342 (2) La même loi est modifiée par adjonction, après l’article 5, de ce qui suit :

        • Plan d’entreprise
          • 5.01 (1) Le commissaire présente un plan d’entreprise au ministre, pour approbation, au moins trente jours avant la fin de chaque exercice.

          • Présentation et contenu

            (2) Le plan expose notamment les objectifs de l’Agence, les moyens que celle-ci prévoit mettre en oeuvre pour les atteindre, son budget de fonctionnement et son budget d’investissement pour au moins le prochain exercice.

  • — 2018, ch. 27, art. 344

      • 344 (1) Le paragraphe 19(1) de la même loi est modifié par adjonction, après l’alinéa c), de ce qui suit :

        • c.1) prévoir les cas dans lesquels le commissaire ne peut procéder à la publication visée au paragraphe 31(1) du nom de l’auteur d’une violation;

      • (2) Le paragraphe 19(2) de la même loi est remplacé par ce qui suit :

        • Plafond de la pénalité

          (2) La pénalité maximale pour une violation est de 1 000 000 $ si l’auteur est une personne physique, et de 10 000 000 $ si l’auteur est une institution financière ou un exploitant de réseau de cartes de paiement.

  • — 2018, ch. 27, art. 345

    • 345 Les alinéas 20c) et d) de la même loi sont remplacés par ce qui suit :

      • c) la durée de la violation;

      • d) la capacité de l’auteur de payer le montant de la pénalité;

      • e) les antécédents de l’auteur — violation d’une loi mentionnée à l’annexe 1 ou condamnations pour infraction à une telle loi — au cours des cinq ans précédant la violation;

      • f) tout autre critère prévu par règlement.

  • — 2018, ch. 27, art. 346

    • 346 La même loi est modifiée par adjonction, après l’article 20, de ce qui suit :

      • But de la pénalité

        20.1 L’imposition de la pénalité vise non pas à punir, mais à favoriser le respect des dispositions visant les consommateurs, des accords de conformité conclus en vertu d’une loi mentionnée à l’annexe 1, de toute condition, de tout engagement ou de toute instruction visés à l’alinéa 3(2)a), des dispositions de la Loi sur les réseaux de cartes de paiement ou de ses règlements et d’un accord conclu en vertu de l’article 7.1.

  • — 2018, ch. 27, art. 347

    • 347 L’article 31 de la même loi est remplacé par ce qui suit :

      • Publication
        • 31 (1) Sous réserve des règlements, le commissaire procède à la publication de la nature de la violation, du nom de son auteur et du montant de la pénalité imposée.

        • Publication — motifs de la décision

          (2) Lorsqu’il procède à la publication de la nature de la violation, le commissaire peut inclure les motifs de la décision, notamment des faits, de l’analyse et des considérations utiles.

  • — 2018, ch. 27, art. 350

    • 350 Les renvois qui suivent le titre « ANNEXE 1 », à l’annexe 1 de la même loi, sont remplacés par ce qui suit :

      (paragraphes 3(2), 5(1) et 19(1) et articles 20, 20.1 et 33.1)
Date de modification :